Site Web du Dr Marc GIRARD
Accueil du site > Documents en français > Recherche clinique et médicaments > Vaccins

Vaccins

Articles de cette rubrique


Médecines "douces" en service pour Big Pharma (Vaccins)

"Alternatives" à quoi ?...
samedi 13 juin 2015 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Les multiples casquettes du Professeur Joyeux (on appelle ça couramment : les "conflits d’intérêts"...) le conduisent à se présenter comme ardent défenseur des médecines "douces" tout en tirant sa légitimité scientifique de son activité dans l’une des spécialités les plus "dures" (je devrais dire : les plus brutales) de la médecine, la cancérologie. Quoique majeure, cette contradiction n’est pas faite pour gêner les Narcisses contemporains trop heureux d’apaiser leur hypocondrie inextinguible derrière l’illusion qu’on pourrait s’empiffrer de traitements qui ne sont pas dangereux - illusion à laquelle Joyeux contribue de toutes les forces qui lui restent entre une chimiothérapie et une mammectomie... Comme parfaitement attendu, notre diatribe contre sa pétition incongrue a donc stimulé les protestations de ceux qui, plutôt de s’interroger sur les tares de la médicalisation, préfèrent s’en remettre aux "experts" - type Joyeux - qui leur indiquent la voie pour assouvir leur soif de soins continuels sous l’assurance que ça ne leur fera pas de mal. Les lignes qui suivent visent seulement à clarifier l’idyllique tableau des médecines douces/alternatives/homéopathiques, bref toutes celles qui ne font que du bon et rien de mal [2] - à l’instar exact des médicaments allopathiques (des vaccins en particulier) tels qu’ils sont présentés par Big Pharma...



QPC : questions pour un couillon (Vaccins)

samedi 21 mars 2015 par Marc Girard

Interrogé quant au caractère constitutionnel des vaccinations obligatoires, le Conseil Constitutionnel vient de rendre sa réponse (20/03/15) : elle était parfaitement prévisible...



Vacciner les femmes enceintes contre la coqueluche (Vaccins)

samedi 14 mars 2015 par Marc Girard

Très récemment, un proche - non professionnel de santé - m’a interrogé sur la proposition (extrêmement pressante, apparemment) de vaccination contre la coqueluche qui était faite à son épouse, actuellement enceinte.

Dans les conditions de disponibilité qui étaient les miennes à ce moment, j’ai répondu de façon succincte. Mais eu égard au reproche qui m’est parfois fait d’écrire de façon trop longue, trop technique et trop approfondie, j’en suis venu à me dire que dans sa simplicité assumée, le type de réponse qui va suivre peut intéresser ceux qui sont ainsi harcelés dans leur vie par une offre inépuisable de médicalisation.

Par rapport à ma réponse initiale, j’ai essentiellement intégré quelques notes et références.



"Que pensez-vous des vaccins en général ?" (Vaccins)

Une nouvelle interview du Dr Girard
samedi 31 janvier 2015 par Marc Girard

Lors des dernières semaines de l’année 2014, j’ai été une nouvelle fois sollicité par un journal français pour une interview consacrée aux vaccins, dans le contexte de la campagne de vaccination antigrippale.

Fidèle à une pratique dictée par l’expérience, j’avais accepté le principe de cette interview sous la réserve qu’elle se fasse par écrit. Cette sage précaution me permet de la mettre à la disposition de mes visiteurs [5], puisque une fois l’entretien finalisé, la rédaction a finalement décidé de ne pas le publier : question d’habitude [6]...



Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière (Vaccins)

jeudi 11 décembre 2014 par Marc Girard

Un journal consacré à la santé me demande mon avis sur la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, actuellement en cours. Il est donné dans le texte ci-après.

Un post-scriptum a été ajouté le 13/12/14 à cet article initialement mis en ligne le 11/12/14.



La vaccination aujourd’hui : un débat utile ? (Vaccins)

mardi 9 décembre 2014 par Marc Girard

Le 09/12/14, j’étais invité par l’Association des Cadres de l’Industrie Pharmaceutique (ACIP) pour animer un déjeuner-débat sur le thème qui m’avait été fixé : "La vaccination aujourd’hui : un débat utile ?".

On trouvera ci-après l’entrée en matière par laquelle j’ai cherché à ouvrir un débat qui s’est révélé animé...



Vaccins et vaccinations : ce qu’il vaudrait mieux savoir (Vaccins)

samedi 15 novembre 2014 par Marc Girard

Au sortir de mon récent exposé à Tenon, une auditrice responsable d’un site consacré aux problèmes de santé m’a demandé s’il me serait possible de rédiger un article plus simple, à la portée du "grand public".

Au lieu de me vexer, j’ai écrit le document qui suit - dont j’espère qu’il sera utile au plus grand nombre.



Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ? (Vaccins)

dimanche 12 octobre 2014 par Marc Girard

Le samedi 11/10/14, j’étais invité à l’hôpital Tenon, pour les 32èmes Rencontres de médecines alternatives et complémentaires. Le thème qui m’avait été fixé par les organisateurs était le suivant : "Y a-t-il des raisons objectives de se méfier des vaccins ?".

On trouvera ci-après le texte de ma communication, dont les deux mots-clés sont "objectif" et "méfiance" [8].

Dans la mesure où, par discrétion, je fais l’usage le plus modéré possible des listes de diffusion, je remercie par avance les lecteurs intéressés de s’impliquer personnellement dans la dissémination de ce texte, qui concrétise un effort didactique tout particulier pour expliquer au public (spécialisé ou profane) les principaux problèmes en jeu avec LES vaccins (et, par conséquent, les pièges d’une propagande qui abrite ses dangereuses tromperies derrière le mythe de "la" vaccination).

Table des matières

  1. Introduction
  2. Principaux obstacles à l’appréhension du problème
    • Vaccination ou vaccins
    • L’illusion réductionniste
    • Dérive vers le préventif
  3. Raisons "objectives" de "se méfier"
    • Insuffisances du développement
    • Procédure d’enregistrement
    • Après commercialisation
  4. Aluminium vaccinal
  5. Conclusion


Avis du HCSP sur les obligations vaccinales - I. L’heure du coup de force tant redouté ? (Vaccins)

jeudi 2 octobre 2014 par Marc Girard

Lorsque, en 2007, l’obligation de vaccination contre le BCG a été levée dans notre pays, je me rappelle m’être ironiquement opposé au triomphalisme naïf de certains anti-vaccinaux en leur faisant remarquer que cette mesure, visant un médicament à trois francs six sous qui n’intéressait plus personne, avait tout du piège à cons. Surgie moins de deux ans après, la formidable escroquerie de la « pandémie » porcine – d’une tout autre ampleur financière… – allait achever la démonstration par l’exemple, et illustrer jusqu’à la caricature, une fois encore, la sidération [13] des pseudo-vainqueurs de la veille : « une fois encore » parce que rien ne distinguait cette nouvelle offensive des lobbies pharmaceutiques de celle qui avait précédé, quelque vingt ans auparavant, à propos de la vaccination contre l’hépatite B laquelle, malgré sa redoutable originalité [14], avait laissé sans réaction mémorable les associations anti-vaccinalistes qui n’avaient aperçu cette campagne que « comme un combat, parmi d’autres, sans spécificité particulière » [15].

Dans la même ligne de suspicion à l’endroit des pièges à cons tendus par une administration sanitaire à la solde des lobbies, l’objet du présent article est de montrer – à rebours d’une médiatisation récente célébrant une prétendue « remise en cause des obligations vaccinales » –, que le dernier rapport du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) sur le sujet s’inscrit, au contraire, dans une redoutable stratégie décryptée depuis longtemps et qui consiste, sous couvert de quelques concessions anodines (telles que la levée de l’obligation concernant le BCG) à renforcer les obligations vaccinales les plus folles. Le corps du texte qui suit sera essentiellement concerné par cet avis du HCSP, les notes renvoyant à des questions plus diverses, quoique connexes, permettant de replonger le scandale de cet Avis aussi scientifiquement débile que politiquement ignoble dans le contexte d’une décomposition morale, sociale et cognitive [16].

Table des matières

  1. Un singulier passif
    • La "particularité" des obligations vaccinales
    • Vaccinations obligatoires/ vaccinations recommandées
    • Un dispositif de vaccination "illisible, complexe et inégalitaire"
    • Une indisponibilité organisée des vaccins obligatoires
    • Régime indemnitaire
    • Conclusion sur le passif
  2. Le degré zéro de la crédibilité scientifique
    • Épidémiologie
    • Bénéfices des vaccinations
    • Risques des vaccins
  3. Propagande
    • Éthique et crédibilité de l’information diffusée
    • Une étrange coïncidence en forme "d’action d’environnement"
    • Une complète dénaturation des enjeux
  4. Conclusion provisoire


Gardasil et questions de tolérance (Anti-HPV)

lundi 29 septembre 2014 par Marc Girard

L’excellent Docteurdu16 a ouvert ses colonnes à notre consoeur Claudina Michal-Teitelbaum, pour une présentation du colloque qui s’est tenu à Paris le 23 juin 2014, et qui était consacré à Gardasil.

Dans le texte qui suit (et qui a été également posté sur le forum suivant l’article de CMT), je me contente de réagir rapidement à l’idée que les participants à ce colloque auraient délibérément choisi de ne pas s’appesantir sur les effets indésirables : ce, parce que cette question leur apparaissait de nature à déclencher des "réactions passionnelles", qui eussent été préjudiciables à un "débat scientifique argumenté" [18].



Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 698363

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documents en français  Suivre la vie du site Recherche clinique et médicaments  Suivre la vie du site Vaccins   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

51 visiteurs en ce moment