Site Web du Dr Marc GIRARD
Accueil du site > Documents en français > Lectures pour tous > Médicalisation

Médicalisation

Articles de cette rubrique


Mammectomie bilatérale en prévention : "l’exemple" d’Angelina Jolie (Femmes)

mercredi 22 mai 2013 par Marc Girard

Mon silence sur la récente mammectomie bilatérale d’A. Jolie tient notamment au fait que, absolument pas intéressé par le cinéma, j’ignorais tout simplement qui était cette personne : ayant certes vaguement entendu son nom, j’aurais été dans l’impossibilité de dire s’il s’agissait d’un mannequin, d’une actrice ou d’une chanteuse (je crois d’ailleurs savoir que ces fonctions ne sont pas incompatibles) - strictement incapable, en tout cas, de la reconnaître sur une photo... Cependant, plusieurs correspondantes m’ont demandé de commenter cette affaire, et ce d’autant plus instamment que l’histoire est désormais présentée par de nombreux médias comme une sorte d’exemple idéal : l’époque a les héros qu’elle peut et les sagas qu’elle mérite...

Sans esprit d’exhaustivité, on trouvera donc ci-après quelques réflexions que m’inspire ce fait divers effectivement exemplaire à bien des égards.



Fragiliser ou soumettre pour contrôler le féminin (Femmes)

11emes Journées des Doulas (Paris, 3-4/05/13)
dimanche 5 mai 2013 par Marc Girard

Bien que dans mon dernier livre (pp. 28-9), j’aie exprimé quelques réserves à l’endroit du projet des "doulas" - ces femmes qui se proposent de soutenir les parents à l’occasion de la grossesse et de l’accouchement -, l’association Doulas de France m’avait aimablement accueilli pour ses 11èmes Journées qui se sont déroulées à Paris les 3 et 4 mai 2013.

On trouvera ci-après le texte de mon intervention [2].

Table des matières

  1. Introduction : l’impératif d’une régulation sexuelle
  2. La soumission des femmes
  3. La fragilisation du féminin
    • Origines historiques
    • Mammographie
    • Contraception
  4. L’obstétrique
  5. Fausses pistes et contresens
  6. Conclusion : balayer devant sa propre porte


La médecine mercantile et misogyne... (Femmes)

Une interview en liberté
vendredi 19 avril 2013 par Marc Girard

Comme annoncé sur ce site, j’étais hier l’invité de Jean-Claude Carton sur sa webTVradio Étoiles du Cœur. La première fois que je l’avais rencontré, cela avait pris toute la nuit. Cette fois (18/04/13), cela n’a duré "que" deux grosses heures : mais c’était toujours en parfaite liberté...

Grâce à Jean-Claude, l’émission est déjà disponible en ligne. En cas de problème avec ce lien, il est également possible d’écouter l’émission via un accès direct au site de la webTVradio Etoiles du coeur.



Attaque informatique (Femmes)

jeudi 7 mars 2013 par Marc Girard

Dans les tout premiers jours de ce mois de mars, alors que je me trouvais en déplacement sans connexion internet facile, divers correspondants m’ont signalé éprouver des difficultés pour accéder au présent site.

Mon responsable informatique me confirme ce jour que j’ai effectivement fait l’objet d’une attaque pirate. A priori pas plus parano que moi, il conclut : "tu déranges"...

Je dis souvent que plaire à tout le monde n’a jamais fait partie de mes objectifs dans la vie : mais de là à se faire réduire au silence par des procédés douteux...

Si j’avais les moyens, ce serait amusant d’organiser un grand concours auprès de mes lecteurs pour leur demander QUI j’ai pu plus particulièrement indisposer ces derniers temps (des noms ! des noms !)...

Merci en tout cas à mes fidèles gardiens du temple.



"Médicaments à écarter" selon la revue Prescrire : une liste noire avec des blancs... (Revue Prescrire)

dimanche 17 février 2013 par Marc Girard

Déjà excessivement occupée par le risque thrombo-embolique des pilules de 3e/4e génération (et d’elles seulement...), la presse fait actuellement ses choux gras d’une nouvelle liste noire, publiée par la revue Prescrire, de médicaments censément "à éviter" - voire (soyons fous !) dont le retrait "s’imposerait".

Rappelons que voici quelques semaines, c’est via un livre que d’autres auteurs - pourtant pas particulièrement réputés pour leurs contributions en recherche clinique ou en pharmaco-épidémiologie [4] - s’autorisaient à clamer que 50% des médicaments ne servaient à rien (merveilleux hasard des comptes ronds : pourquoi par 40%, pourquoi pas 60%, ou 73,354% ?...).

Ayant déjà mon comptant d’ennemis dans les rangs de Big Pharma - et ailleurs -, j’évite autant que faire se peut d’attaquer frontalement les critiques du système. Mais n’ayant jamais caché mon souci relatif au risque de récupération, je crois utile d’attirer l’attention du public quant aux limites - et aux dangers - de l’exercice consistant à promouvoir de telles listes noires.



La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne (3/5) (Femmes)

Les bonnes feuilles (II) - L’émancipation de Bécassine
dimanche 9 décembre 2012 par Marc Girard
(...) Sur le seul exemple du risque thrombo-embolique (on aurait pu en trouver bien d’autres), je viens d’illustrer en trois épisodes, étalés sur plus de cinquante ans, l’incroyable légèreté réglementaire, scientifique et éthique avec laquelle les professionnels de santé, dans leur immense majorité, ont (...)


La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne (2/5) (Femmes)

Les bonnes feuilles (I) - Accouchement
dimanche 2 décembre 2012 par Marc Girard

Comme annoncé, le lecteur trouvera ci-après un premier extrait de mon ouvrage La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne.

J’ai bon espoir que ce livre sera disponible début janvier 2013.



Soins sous contrainte : nouveaux enjeux "pour les soignants" seulement ? (Psychiatrie)

lundi 26 novembre 2012 par Marc Girard

Lors d’un colloque organisé le 23/11/12 par le Syndicat de la Magistrature sous le titre Liberté, sécurité, soins - La nouvelle diagonale du fou, j’avais été invité à intervenir dans le cadre d’un Atelier De nouveaux enjeux pour les soignants (cf. programme en PJ).

On trouvera ci-après l’essentiel de mon propos.



La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne (1/5) (Femmes)

Le livre après l’article.
dimanche 11 novembre 2012 par Marc Girard

Ecrit en 2004, mon article La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne semble avoir pas mal circulé sur la Toile et suscité un certain intérêt - jusque chez les quelques historiens consultés. De nombreux correspondants (incluant certains éditeurs) m’ont ardemment incité à en faire un livre. Il s’avère néanmoins que, dans l’entre temps, l’urgence sociétale m’a conduit à d’autres engagements politiques, dont l’expertise judiciaire, la résistance aux obligations de vaccination contre le H1N1, les conflits d’intérêts [16], la crise de l’expertise, les révolutions en trompe-l’oeil, les abus de la gériatrie et de la psychiatrie, etc.

Tout vient en son temps, cependant, et tant bien que mal, j’ai fini ce livre qui me travaillait depuis si longtemps. Il reste encore à l’éditer, mais inhabituellement silencieux tous ces derniers mois, je m’empresse néanmoins d’informer mes lecteurs en leur offrant à lire l’introduction de l’ouvrage en question.

D’ici à ce qu’il soit effectivement disponible, je vous en offrirai ensuite quelques "Bonnes feuilles" avec l’espoir de vous faire patienter : plus modestement, de faire patienter ceux que ça peut intéresser... Car j’aurai besoin de toutes les bonnes volontés afin de disséminer ce livre assez politiquement incorrect pour que, soudainement affolé, l’éditeur qui m’en avait pourtant passé commande se pose en défenseur autoproclamé de "la gent féminine" pour le refuser une fois le manuscrit achevé... Il suffit de se reporter à mon article princeps - et au reste de mes contributions - pour douter que l’inspiration de mes écrits soit misogyne en quelque façon : mais c’est tellement confortable d’abriter rigidité et pusillanimité derrière une Grande Cause...

J’aurai besoin de tout votre engagement pour résister à l’arrogance de la bêtise...



Soins sous contrainte : les effets des traitements médicamenteux (Psychiatrie)

lundi 29 octobre 2012 par Marc Girard

Dans le cadre d’une journée de formation organisée par le Syndicat des avocats de France (SAF) le 20/10/2012 et intitulée « Avocats et magistrats face à la complexité psychiatrique », j’ai été invité à faire la présente communication.

La première partie reprend pour l’essentiel la communication faite quelques mois plus tôt à l’invitation du Barreau de Versailles et consacrée aux effets indésirables des psychotropes. Elle est désormais suivie d’un développement sur l’efficacité de ces médicaments d’une part, sur leurs indications d’autre part. La conclusion vise à élargir le débat en le re-politisant. Enfin, un post-scriptum (postérieur à la réunion du SAF) proposera un approfondissement de toutes ces réflexions, inspiré par les objections qui m’ont été adressées au cours du débat suivant ma présentation.



Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 439725

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documents en français  Suivre la vie du site Lectures pour tous  Suivre la vie du site Médicalisation   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

7 visiteurs en ce moment